Viajando por Costa Rica

27 mars 2020

En dehors des sentiers battus...

L'avantage avec les restrictions liées au COVID-19, c'est que les sentiers de randonnée sont déserts. De plus, en évitant les parcs et réserves nationaux, nous sommes à peu près certains de ne pas tomber sur la police ! Nous jetons alors notre dévolu sur les alentours de San Jerónimo de San Pedro (2 saints pour un seul village, oui oui !), une petite bourgade rurale aux pieds du Cerro Chirripó où les plantations de café recouvrent les flancs de la montagne.

Ayant repéré une cascade sur la carte, nous nous engageons sur le chemin. Mais la montée est raide et le soleil cogne fort... Malgré cela, notre petit randonneur grimpe vaillamment (le papa prendra le relais de temps en temps quand les jambes fléchiront !) Mais l'objectif de la cascade motive ! Hélas, le sentier ne nous amène pas directement au point souhaité et il faut crapahuter entre les caféiers pour réussir à atteindre l'eau... Le parcours fut un peu chaotique et mal aisé... Ne trouvant pas d'endroit à l'ombre pour pique-niquer, nous redescendons... Pour nous apercevoir, 500m plus loin, qu'un sentier bien dégagé, à l'ombre, facilement praticable accédait directement à une autre cascade, encore plus jolie ! 

Bref, nous sommes sortis des sentiers battus ! 

Posté par americadelsur3 à 01:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 mars 2020

À la découverte du Sud

Voilà une semaine que nous sommes installés à San Agustín pour un mois, une minuscule bourgade dans les montagnes à une heure de route de Uvita et de la mer. 

De notre camp de base, nous partons sillonner les routes alentours, soit vers la mer, soit vers la montagne... Nous en profitons car le confinement s'impose progressivement ici aussi, avec toutes les restrictions que cela suppose... Mais cela, vous ne le savez que trop... 

Jeudi 19 mars

Impatients de voir l'océan, nous partons de bon matin direction la côte Pacifique. Sur la carte : 17km de route de terre. Dans les faits: 45 min de trajet chaotique !

Mais la vue est époustouflante ! Au détour d'un virage, nous découvrons la fameuse queue de baleine que la mer a façonnée au gré des courants... Et parce que la nature est bien faite, cet endroit à la forme surprenante est justement le lieu où les baleines viennent se reproduire ! 

Non mécontents d'être arrivés sur la côte, nous nous rendons à la Reserva Playa Tortuga, un centre d'observation et de protection des tortues. Hélas, les premières restrictions dues au COVID-19 ont déjà été appliquées et le centre est fermé... La plage est malgré tout accessible (et nous y sommes absolument seuls !) et nous pouvons savourer notre premier bain dans les eaux incroyablement chaudes du Pacifique ! Un choc pour les Bretons que nous sommes ! Joaquim s'en donne à cœur joie avec son masque de plongée et exerce sa brasse coulée !

Nous migrons ensuite vers une autre plage, plus touristique mais encore plus belle, "playa Ventana". Au décor : cocotiers, sable noir et jolis rouleaux. Paradisiaque ! 

Vendredi 20 mars

Comme en toute chose il faut un équilibre, après la plage, la montagne ! Nous mettons alors le cap sur le Cerro Chirripó, point culminant du Costa Rica, direction San Gerardo de Rivas, un charmant village tranquille, d'autant plus tranquille que tout est fermé à cause du... COVID-19! Malgré cela, le sentier de randonnée Cloudbridge est ouvert et nous entreprenons cette petite marche de 6kms entre forêt et cascades. Notre vaillant petit aventurier marche d'un pas determiné et enfile les kilomètres, à l'affût des animaux que nous pourrions rencontrer... Mais nous nous contenterons de splendides papillons ! 

Une belle randonnée ! 

Dimanche 22 mars
Ce matin, nous partons à l'assaut du parc national de Piedras Blancas, à 2h au sud, près du fameux parc Corcovado... Même si nous savons que tous les parcs et réserves du pays sont fermés pour, vous savez quoi..! Malgré cet ordre de fermeture, les sentiers sont accessibles (nous avons appris plus tard que la police sillonnait les parcs pour chasser les touristes récalcitrants !) et nous avons pu expérimenter la randonnée en milieu tropical humide! Là, notre randonneur de l'extrême a eu plus de difficultés... Lever matinal, beaucoup de route, chaleur qui transforme quiconque en éponge suintante et fourmis voraces ( à peine entrée sur le chemin, l'une d'entre elles m'a souhaité la bienvenue en me croquant l'épaule, je l'ai bien sentie !) Malgré tout cela, nous avons parcouru un bon bout de route mais point de singe ni de paresseux ni de perroquet à l'horizon, à notre grand désespoir... A croire qu'eux aussi se confinent ! 

Et après l'effort, le réconfort ! Direction la plage ! Elle aussi fermée et interdite d'accès mais voyant que la place est libre, nous en profitons pour aller jouer dans les vagues. Nous croisons d'autres touristes de loin, bravant l'interdiction... 

Mardi 24 mars 

Toujours dans notre souci d'alternance, après une journée à la maison, une journée en vadrouille ! Après un faux départ (nous voulions rejoindre les cascades de Nauyaca mais nous nous sommes perdus sur le chemin... Pas de connexion pour retrouver la route grâce à l'ami Google donc changement de destination...!), nous allons nous réfugiés sur la bien nommée "Playa Hermosa"! Un vrai paradis ! Étendues de sable fin, cocotiers pour se protéger du soleil, mer chaude, toucans, pélicans, iguanes et surtout, sensation d'être seuls au monde ! Et pour cause ! Cette plage aussi est fermée et interdite au public... Nous savourons d'autant plus ce petit paradis que nous savons que nous risquons de nous faire expulser à tout moment... Ce qui arriva puisque la police est venue nous dire très gentiment de quitter les lieux... Nous avons quand même pu profiter de cet endroit idyllique quelques heures ! Nous sentons le confinement se profiler de plus en plus clairement à l'horizon... 

Une dernière petite glace à Dominical et nous retournons à notre refuge là haut dans la montagne. 

Posté par americadelsur3 à 20:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mars 2020

À nous le Costa Rica, le vrai, l'authentique ! !

Lundi 16 mars.

Ça y est, nous avons la voiture ! Nous quittons San José à bord du 4x4 loué grâce à Jessie, non sans une certaine appréhension... La conduite des Ticos est assez imprévisible et très intuitive... Pas de priorité à droite, dépassement sur la droite ou sur la gauche, pas de passage piéton, bref, c'est la loi du plus fort qui vaut ! Cependant, les Ticos semblent rester zen au volant et n'ont pas la manie du klaxon...Nous surmontons l'épreuve de la traversée de la capitale sans encombre et entreprenons l'ascension des montagnes, direction le sud. Nous découvrons alors que notre bolide n'a rien d'une formule 1 et peine dans les montées ! Mais nous parvenons à atteindre notre point de chute juste à la tombée de la nuit, une cabane perdue dans une bourgade nommée Siberia... 

Notre hôte est un monsieur bourru avec un fort accent Tico, parfois difficile à comprendre. La cabane est très rustique et surtout, il y fait très froid ! On comprend mieux le nom du village ! Nous passons une nuit pas vraiment reposante, blottis tous les trois dans un lit lui aussi très rustique ! 

Mardi 17 mars.

Nous nous levons à l'aube et prenons le petit déjeuner chez nos hôtes, des paysans finalement très accueillants, contrairement à la première impression que nous avions eu la veille ! Le petit déjeuner est délicieux et parfaitement typique: gallo pinto (riz et haricots noirs), bananes plantains frites, galettes de maïs, confiture maison et café ! Nous sommes prêts pour partir sur les traces du quetzal...que nous parviendrons à apercevoir au détour d'une promenade conseillée par Martín, notre hôte bourru mais sympathique ! Émerveillés par cette rencontre (le quetzal est un magnifique oiseau, qui ne se laisse pas approcher), nous continuons notre route toujours vers le sud, dans les montagnes de San Isidro de El General, là où nous attend notre cabane pour un mois. 

À San Agustín, minuscule bourgade, la température est beaucoup plus clémente (35 degrés!). Nous trouvons notre cabane, perdue dans la forêt où Jason, notre hôte nous attend. La vue imprenable sur le mont Chirripó depuis l'immense terrasse de la cabane nous laisse présager un séjour agréable ! 

Posté par americadelsur3 à 03:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mars 2020

Santa Jessie!

Notre arrivée au Costa Rica aurait été bien différente si nous n'avions pas eu la chance de rencontrer Jessie, notre logeuse trouvée sur Air Bn'b... 

Sa gentillesse et son air malicieux nous ont immédiatement conquis ! Chez elle, nous avons été accueillis comme des amis et elle nous a aidés dans bien nombre de nos démarches, nous orientant et nous conduisant même aux endroits où nous devions nous rendre. Avec elle, acheter une carte SIM du Costa Rica ou un siège auto ont été des jeux d'enfants ! Sans parler du réseau de connaissances qu'elle a mis en œuvre pour trouver une voiture au meilleur prix ! 

Grâce à elle, nous avons pu découvrir la gastronomie costaricienne et ses subtilités lexicales; vivre de vrais moments de partage (bien que les messages de prévention contre le coronavirus nous contraignent à garder une certaine distance physique), connaître une arrivée au Costa Rica sereine... Bref, grâce à Jessie, nous avons vite compris le sens de l'expression  PURA VIDA ! 

¡Muchas gracias Jessie! 

Posté par americadelsur3 à 01:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

El volcán Poás

Dimanche 15 mars.  Danilo, le frère de Jessie, s'était proposé la veille de nous amener au sommet du volcan Poás, à 1h30 de San José. Ravis à l'idée de quitter la ville et son tumulte, nous étions parés à gravir le volcan, chaussures de randonnée vissées aux pieds... Quelle ne fut pas notre déception en arrivant sur le site... Un parking attendait le flot des voitures des visiteurs et il ne nous restait plus qu'à parcourir 200m sur un chemin pavé jusqu'au mirador au dessus du cratère... Et attendre que la brume se dissipe chronomètre à la main... Les visiteurs arrivant par groupe ne pouvaient rester que 20 minutes... Tant pis si le brouillard ne se lève pas ! 

Mais nous pouvons nous estimer chanceux car, en plus de recevoir les gaz du géant à la figure, nous avons même pu apercevoir son cratère entre 2 nuages !

Même si l'excursion n'était pas à la hauteur de nos espérances, nous sommes reconnaissants envers Jessie et son frère de nous avoir accompagnés et faits découvrir les paysages verdoyants du Costa Rica. 


Ce fut un bon moment de partage ! 

Posté par americadelsur3 à 00:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]